Il existe une bonne quinzaine de neurotransmetteurs principaux, et plus d’une trentaine de sous-neuromédiateurs, jouant un rôle fonctionnel tout aussi indiscutable.

Parmi ces neuromessagers, l’acytycholine, la dopamine, le GABA (pour acide gamma-aminobutyrique), le glutamate, la noradrénaline et la sérotonine peuvent attirer notre attention dans un premier temps.

Rappelons que les neurones modulateurs sérotoninergiques, dopaminergiques, noradrénalinergiques représentent moins de 1% des 100 milliards de cellules de notre cerveau. Cependant ces cellules sont les plus ciblées de la nicotine, antidépresseurs et drogues.

ACETHYLCHOLINE

L’acétylcholine est un neuromédiateur excitateur qui initie la contraction musculaire et diverses hormones. L’acétylcholine est enclenché lors de phases d’éveil, d’attention, de colère, d’agression ainsi que la soif et la sexualité. Un bas niveau de l’acétylcholine, dans certaines zones identifiables du cerveau, est observable et associée à la « maladie d’Alzheimer ».

Pour améliorer votre taux d’acétylcholine, insistez sur les aliments riches en choline dans l’ordre de teneur forte à moins fortes :

  • Jaune d’oeufneuro-messagers effets cognitifs
  • Oeuf entier
  • Foie de boeuf
  • Foie de poulet
  • Germe de blé
  • Porc
  • Crevettes
  • Son de blé
  • Beurre de cacahouète
  • Pignons de pins
  • Amandes
  • Noix de Macadamia
  • Artichauts
  • Brocolis
  • Choux Bruxelles

DOPAMINE

La dopamine est considérée populairement comme l’hormone du bonheur. Elle joue un rôle de premier plan dans le contrôle du mouvement et de la posture. Elle est déterminante sur l’humeur et la dépendance. Les neurosciences l’associe au renforcement positif.
Un niveau très bas, localisé au niveau cérébral, engendre la rigidité musculaire associée à la maladie de Parkinson.

Quelques conseils pour augmenter la dopamine :

    • Créer quelque chose (musique, peinture, écriture, maquette, décoration…)
    • Faire de l’exercice d’intensité moyenne et de longue durée
    • Etablir une liste de tâches
    • Ecouter de la musique
    • Ecrire et lire une liste de victoires (autosatisfaction)
    • Purifier son corps des toxines
    • Méditer
    • Manger des aliments riches en tyrosine (brique de construction de la dopamine) à savoir amandes, avocats, bananes, boeuf, poulet, chocolat, café, oeufs, thé vert, lait bio, pastèque, yaourt, curcuma, curry

Et dernier point important, « Eviter » de développer des dépendances !

GABA

Le GABA (acide gamma-aminobutyrique) est un neuromessager inhibiteur du cortex. Il joue un rôle fondamental dans différentes fonctionnalités du cerveau notamment celle de la vue ou du contrôle moteur. Il module l’anxiété. Certaines drogues élevant le niveau de GABA dans le cerveau sont utilisées pour solutionner les crises d’épilepsie et pour calmer les tremblements inhérents à la maladie d’Huntington.Augmenter son taux de GABA

Alimentation conseillée : aliments contenant de la glutamine

Plus vous consommerez des amandes, blé complet, avoine complète, noix, son de riz, lentilles, riz complet, plus votre niveau de GABA sera optimal.

 

SEROTONINE

La sérotonine participe aux fonctionnement et la régulation du sommeil, appétit, humeur, température corporelle et douleur. Certaines études scientifiques récentes admettent l’influence d’un éventuel déséquilibre de la sérotonine dans le cas d’impulsivité, dépression, suicide, agressivité.

Alimentation conseillée : aliments riche en tryptophane dans l’ordre de teneur

  • GibierAlimentation pour élever sa sérotonine
  • Avocat
  • Canard
  • Oeuf
  • Dinde
  • Germe de blé
  • Ricotta de brebis
  • Chair à saucisse
  • Muesli
  • Flocons d’avoine
  • Chocolat
  • Fromage

GLUTAMATE

Le glutamate est un neuromédiateur excitateur fortement impliqué dans l’apprentissage et la mémorisation. Des études sont encore à confirmer mais il serait manquant dans les premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer

Alimentation conseillée : éviter les additifs alimentaires sous formes d’ acide (E620) ou de sel (de E621 à E625)

NORADRENALINE

La noradrénaline transmet l’information chimique permettant une attention plus élevée. Elle jouerait également un rôle important dans les émotions, le sommeil, l’activité onirique et l’apprentissage. La noradrénaline libérée telle une hormone dans les vaisseaux sanguins, les contractant et influençant l’augmentation de la fréquence cardiaque. On sait aujourd’hui que la noradrénaline est impliqué dans les troubles de l’humeur et la maniaco-dépression.